Reifying Desire Six (video)

Présentée en avant-première dans la section New Frontier du Sundance Festival en janvier 2014, puis dans sa version finale à la Biennale du Whitney à New York en mars de la même année, la sixième partie de Reifying Desire montre l'avatar numérique de Satterwhite libéré de toute gravité et effectuant une chorégraphie aérienne dans un paysage surréaliste et angoissant.
L'artiste a créé cet environnement à partir de dessins et croquis de sa mère. Schizophrène et dépressive, cette dernière occupe ses journées à regarder des chaînes de téléachats et à redessiner des objets et gadgets qui y sont présentés. Elle en redéfinit les formes et les fonctions et les accompagne de nouveaux manuels d'utilisation absurdes ou utopiques.
Satterwhite transforme ces objets en architectures et paysages numériques qui lui permettent de continuer l'exploration poétique de son histoire personnelle et de ses intrications avec le monde extérieur, les normes sociales, les questions de procréation et d'homosexualité.
Sa chorégraphie emprunte à la fois aux arts martiaux, au voguing (une danse urbaine très codifiée pratiquée par des groupes gay latino- et afro-américains, principalement à New York), au film pornographique gay et aux techniques élaborées par le chorégraphe William Forsythe (*1949).

Jacolby Satterwhite
Reifying Desire 6, 2014
HD Digital Video, 3D Animation,
24'14 Min.

Avec le soutien de :

AGGLO Fribourg
La Ville de Fribourg
La Loterie Romande
Etat de Fribourg
Fondation Nestlé pour l’art

Curator(s)
Artist Information